NOS ENGAGEMENTS

Comment choisir ses fleurs de CBD ?

Vous avez sans doute entendu parler des vertus des fleurs de CBD et vous souhaitez en consommer, d’où la question de savoir comment en choisir ? Si tel est le cas, petit rappel afin que tout soit clair, la fleur de cannabis CBD n’est pas la fleur de cannabis THC. La particularité des fleurs CBD c’est qu’elles proviennent du chanvre, une espèce connue pour sa faible teneur en tétrahydrocannabidol ou THC. À présent, voici quelques critères auxquels vous devez vous en tenir pour faire votre choix.

Attention aux terpènes ajoutés

Certains commerces n’hésitent pas, afin de faire croire que les fleurs de cannabis qu’ils vendent sont de bonnes qualités, d’y ajouter des terpènes. Or, ce qu’il faut savoir des terpènes, c’est qu’il s’agit des molécules aromatiques que les plantes produisent naturellement. Compte tenu de la pluralité des terpènes, et donc la diversité des odeurs qui en résultent, vous remarquerez que certaines fleurs CBD ont plus d’odeur, plus d’arôme que d’autres, ce qui ne signifie pas nécessairement qu’elles soient de bonne qualité.

Alors, pour vous assurer que l’odeur de votre fleur de chanvre n’a pas été modifiée, qu’elle est une odeur naturelle, l’odeur à l’ouverture de l’emballage doit être la même que lorsque vous émiettez les fleurs. S’il n’y a d’odeur qu’à l’ouverture de l’emballage, sachez que votre produit a été modifié.

Gare aux fleurs chimiquement traitées

Il y a des producteurs qui réussissent à diminuer le taux de THC contenu dans les fleurs de CBD. Ce que vous devez savoir, c’est que les fleurs sont généralement la partie de la plante qui concentre le plus de THC. En tout cas, plus le taux de THC augmente, plus augmentera aussi le taux de CBD, et plus l’un diminue, plus l’autre diminuera aussi. Mais, compte tenu de ce que la législation, en France par exemple, prévoit que le taux de THC légal doit être inférieur à 0,2 %, il y a un risque d’avoir un THC qui dépasse la limite légale dans certaines plantes.

Pour faire baisser le taux de THC et pouvoir commercialiser leurs produits, certains producteurs n’hésitent pas à recourir à des techniques pour baisser le THC. L’un des procédés chimiques qu’ils utilisent est par exemple de faire immerger les fleurs CBD dans de l’éthanol et du butane afin de faire diluer les trichomes dans le solvant. Le problème avec une telle technique, c’est qu’elle détruit au final tous les cannabinoïdes, donc le THC et le CBD. C’est donc au final un produit de mauvaise qualité qui est mis en vente, puisqu’il ne peut produire les effets souhaités.

Pour finir…  

La consommation et la commercialisation des fleurs de cannabis comme d’autres produits du genre sont formellement interdites en France lorsque le taux de tétrahydrocannabinol, le cannabinoïde qui a des effets psychoactifs, est supérieur à 0,2 %. Or, les fleurs de CBD contenant moins de 0,2 % de THC, on peut supposer qu’elles ne font pas partie de cette mesure d’interdiction, mais la loi ne dit rien clairement à ce propos.

Au-delà de ce flou juridique, force est de constater que les fleurs CBD font partie des produits CBD les plus consommés avec l’huile CBD. Ceux qui en prennent les préfèrent en infusion plutôt qu’en fumée, puisqu’elles conservent toutes leurs vertus.

X